AtMOsphères AMO

Ecole de Devoirs

027

Devant l’importance des demandes en permanence sociale pour des écoles de devoirs et le « peu » d’offre en la matière (les écoles de devoirs son très recherchées et de ce fait font face à une pénurie de places), nous avons répondu en 2014 à l’appel à projets « Awards » lancé par la Fondation Fortis, en vue d’ouvrir notre propre école de devoirs à destination des enfants du quartier.

Fin 2014, nous recevions une réponse positive de la Fondation Fortis pour un appui financier de notre projet et toutes formalités remplies, nous avons pu démarrer les séances de soutien scolaire début mai 2015.

Le projet prévoyait l’accueil d’une vingtaine de jeunes de 3ème primaire à 3ème secondaire, encadrés par un travailleur du service et 1 ou 2 prestataires ou bénévoles. 2 groupes devaient être formés (un pour les élèves du primaire et un autre pour les élèves du secondaire) et des locaux pouvant accueillir ces groupes devaient être trouvés.

Le projet ayant reçu le feu vert de la fondation en milieu d’année scolaire, les locaux malgré nos recherches n’ont pu être trouvés. Divers facteurs l’expliquent ; à savoir que les locaux disponibles via les instances communales étaient trop décentrés par rapport à notre public cible, que ceux pressentis n’étaient pas disponibles (locaux de l’école sociale de la rue de la poste) et que ceux que nous proposaient nos partenaires n’étaient pas adaptés à nos besoins.

Au niveau de l’encadrement, là aussi, le feu vert tardif ne nous a pas permis d’obtenir des prestataires via « Schola ULB », tous leurs étudiants étant déjà contractualisés auprès d’autres associations proposant le soutien scolaire.

Nous avons donc du couper la poire en deux  et lancer l’école de devoirs en nos locaux (10 places disponibles au lieu des 20 pressenties) avec un travailleur de l’AMO secondé par intermittence par l’autre membre actif de l’équipe voir le directeur ou  la stagiaire…

La promotion faite en travail de rue et en permanence sociale a rapidement rempli les places disponibles, nous amenant même à dresser une liste d’attente.

Nous avons accompagnés les enfants jusqu’à la fin des examens de juin et nous avons proposé des séances « tout venant » les deux dernières semaines du mois d’août aux jeunes qui avaient des examens de passage.

Les jeunes inscrits étaient, en fin de compte,  tous élèves du primaire et à l’exception de 3 d’entre eux, « connus de nos services » soit via les activités, soit via le travail de rue. Leur inscription étant valable jusque fin juin 2015, une réunion adressée aux parents début septembre devait permettre la (ré-)inscription des « anciens » et des « nouveaux » (issus de la liste d’attente ou de nouvelles demandes).

Suite au manque d’effectifs dans l’équipe, les projets du service connurent tous  des problèmes dès fin juin 2015, obligeant l’équipe à s’en tenir aux « affaires courantes », l’école de devoirs s’est donc poursuivie jusqu’à ce jour dans les locaux du service et avec l’encadrement des travailleurs (du service) toujours en activité…

arton61

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *