AtMOsphères AMO

Diables-Zinneke-Duivels

illu_dzd_01

Les Diables-Zinneke-Duivels sont un groupe de supporters des diables rouges. Ce groupe de supporters a suivi toute la campagne qualificative de l’équipe nationale (pour la coupe du monde 2015 et l’euro 2016) à domicile, avec pour objectif de permettre aux jeunes qui fréquentent le service de se réapproprier leur identité belge.

Le projet est né à l’initiative de monsieur Jean-Philippe Luidinant, fondateur de l’asbl “diables-zinneke-duivels”, qui en tant que sympathisant de notre service a participé, avec nous, à un match auquel nous avons assisté grâce à la loterie nationale, durant l’été 2013. Suite à cet évènement, il a créé son association en vue de permettre l’intégration sans l’assimilation des jeunes d’origine étrangère, par le “supportariat” des équipes sportives belges. Son projet soutenu par ses amis et ses proches devenus membres et donateurs a permis non-seulement de rendre la participation aux matchs, gratuite pour 27 jeunes et leur accompagnants, mais aussi de donner la possibilité à ces jeunes de se mêler aux membres d’un club de supporters officiel issus de tout le pays.

Monsieur Luidinant a reçu également le soutien de deux personnalités belges qui ont étés nommés parrains du groupe de jeunes : le chanteur Marka et l’ancien footballeur international Nordin Jbari.

Les objectifs de l’amo et de “dzd” (diables-zinneke-duivels) entrant en résonance, un partenariat a été rapidement établi entre les deux associations.

Depuis ce moment, les jeunes de 10 à 14 ans fréquentant AtMOsphères ont pu assister aux matchs de qualification de l’équipe nationale pour les campagnes de la coupe du monde et de l’euro, ainsi qu’à quelques matchs amicaux opposant la Belgique aux grands noms du football mondial.

Bien sûr, l’objectif commun des deux associations ne se limite pas qu’à regarder des matchs, depuis le commencement, le souhait des deux associations est d’offrir aux jeunes la possibilité de sortir du déterminisme social dans lequel ils s’enferment/sont enfermés trop souvent, en leur faisant rencontrer des acteurs de la vie sociale, culturelle et politique du pays issus de l’immigration, mais aussi en battant en brèche leurs stéréotypes en participant aux matchs de l’équipe féminine de football!

Aujourd’hui, les jeunes sont prêt pour l’euro 2016; espérons que les diables rouges le seront aussi!